HISTOIRE DU "MANOIR" DE LA FERME DU VORNIER

Propriété de l'Association JACQUES ISABELLE

Achetée par la Ville du Havre en Octobre 2012

 

                         Situé au 12 rue Horace Vernet 76620 LE HAVRE

              Situé sur la commune de Sanvic, commune très ancienne qui aurait été bâtie, bien avant l’an mil par une colonie saxonne. Au XVI° siècle, les protestants y avaient élevé un temple qui, lors de la révocation de l’Edit de Nantes, en 1685, fut démoli par la jeunesse havraise. L’église actuelle, bâtie en 1867 dans le style roman, remplace l’édifice bâti au XI° siècle. L’illustre archéologue, l’abbé Cochet, mort en 1875, est né sur le territoire de cette commune, dans la portion dite du Bas Sanvic, annexée au Havre en 1852. Après cette annexion Sanvic ne comportait plus que 1400 habitants. De belles maisons de campagne, élevées depuis, ont accru la population. Son industrie de briques, tuiles et carreaux qui avait lieu autrefois sur les terrains incorporés au Havre (ancienne rue des tuileries aujourd’hui rue Guillemard) a été transportée sur les falaises de Bléville. Un chemin de fer funiculaire (inauguré le 19 août 1890, fonctionne à l’aide d’un câble qui fait descendre une voiture alors que l’autre monte) permet aux voyageurs se rendant du Havre à Sanvic de s’épargner une ascension pénible pour atteindre le sommet du coteau d’Ingouville.

              Le quartier du Vornier est placé à la limite Est de Sanvic et au Nord du Fort de Tourneville. Il s'appelait autrefois le Hornier. Il existait une propriété que l'on a qualifiée prétentieusement le château du Vornier (architecture du 17° siècle) elle appartenait à la famille Lestorey de Boulongne* (résidence d'été). *Lestorey de Boulongne négociants établis au Havre 16 rue Dauphine, avait reçu de Louis XV ses lettres d'ennoblissement. Deux petits-fils de celui-ci morts à Sanvic dans la propriété du Vornier. 1)Benjamin Lestorey de Boulongne mort le 24.03.1800 à 37 ans et 2) Marie Prosper Lestorey de Boulongne né au havre le 16.02.1756, négociant, membre du Conseil Général de la Préfecture et juge au tribunal de commerce du Havre mort en 1809. La propriété passe ensuite à Benjamin-Etienne Lestorey de Boulongne, demeurant à Boulogne.

J'ai consulté en 2006 votre site internet. J'y ai trouvé à l'époque un historique détaillé du "manoir " de la ferme du Vornier (sic). Il me semble que vous avez arrété de mettre en ligne ces informations depuis que ce centre de vacances (ou de loisirs ?) a été repris par la Ville du Havre.Or je me permets de vous informer que ma mère s'appellait Marie Louise Lestorey de Boulongne. Sa famille s'est établie au Havre au 18° siècle en venant de la région de Honfleur.Benjamin Etienne Lestorey de Boulongne était mon arrière grand père. selon vos informations il habitait Boulogne. Pour moi il habitait principalement Paris. En outre la terre de Boulongne est située à Englesqueville en Auge.Famille de METZ information transmise par Monsieur Regis de Metz

              Lotissement du Vornier ou du Val Soleil: rues du Vornier, Val Soleil, Cavée Verte, Ampère, habitat pavillonnaire briques et ardoises. En 1910, le lotisseur F. Tamarité met en vente les terrains dits du Val Soleil, les lotissements dits du Vornier, du Grand Clos ou de Tourneville ont été réalisés entre 1919 et 1924 autour de la ferme du Vornier, dont la plus grande partie du clos-masure et les terrains agricoles ont été lotis par le même lotisseur. L'association syndicale du lotissement est crée en 1931, date à laquelle ce dernier comprenait 116 maisons d'habitation d'habitations familiales sur sol naturel abritant 360 habitants. Ce lotissement est représentatif du peuplement du plateau par lotissements autour des fermes et de leurs terres entre 1910 et 1930 constituées de maisons individuelles ou jumelées au milieu d'une parcelle en jardin ou en cour. Il offre la particularité d'avoir une chapelle dédiée à Sainte Jeanne d'Arc construite en 1909 sur un terrain appartenant à l'église de Sanvic. En 1920 cette chapelle dite du Val Soleil paroisse est située rue Bossière. Elle sera remplacée par une nouvelle église place Bayonvilliers construite entre 1963 et 1965 sur les plans de l'architecte Deschenaud.

               Le lieu dit « MANOIR » 12 rue Horace Vernet 76620 LE HAVRE a été acheté la ferme dite "Lachévre", sur le cadastre de 1826 "ferme du Vornier" en 1926 par le Père LAUGIER pour la somme de 50.000 Francs de l’époque. Cette même année il y installe une école ménagère sous la direction des Sœurs de saint AUBIN dont Sœur RAPHAEL. Les bâtiments agricoles sont dispersés dans un clos entouré d'un talus planté. Une grande partie du terrain dit cour masure a été loti, seul le logis ferme et son jardin potager ont été réservés. Un préau a été construit dans les années 1950. Les matériaux sont pan de bois-essentage en ardoises, 1 étage et des combles.

               Dans les années 1938 diverses activités sont crées, la bibliothèque, le patronage pour les filles, celui des garçons derrière l’église Sainte Jeanne d’Arc de l’époque qui se situait rue Bossière.

               Le 11 mars 1943 le Père LAUGIER fonde l’association Jacques Isabelle (parents de Jeanne d’Arc Jacques et Isabelle) dont le but est :

« l’administration d’œuvres scolaires et postscolaires ainsi que des œuvres de prévoyance, d’assistance et de bienfaisance en faveur des enfants, des malades, des vieillards, des pauvres dans la paroisse ».

               En 1960 le Père LAUGIER se retire ainsi que les sœurs, le Père BELLANGER successeur du Père LAUGIER habite le Manoir.

               De juillet à octobre 1963 les chiffonniers d’Emmaüs utilisent les locaux. Fin 1963 les sœurs reviennent.

               En 1966 l’association du Centre Aéré du Val Soleil est crée par le Père BELLANGER, le 26 avril pour être précis, le but de l’association est : « aide aux familles particulièrement celles des classes laborieuses Perfectionnement de l’éducation physique et morale des enfants par la pratique de la vie en plein air et d’activités communautaires au sein de garderies, colonies de vacances etc… »

               En 1967, le premier investissement de l’association est le petit local en entrant à gauche dans la cour.

               En 1970 un bail est signé entre les associations Jacques Isabelle et Val Soleil jusqu’en 2010 afin de garantir l’utilisation des investissements de la Caisse d’Allocations Familiales du Havre qui aide l’association Val Soleil. En compensation la Paroisse peut utiliser les locaux et les salles qui sont mises à sa disposition gratuitement, en échange, le Val Soleil paie les impôts, taxes électricité, chauffage etc..

               Le logement de Monsieur LEMPERIER est garanti jusqu'à la fin de ses jours.

               En octobre 1978 le Val soleil met en place un permanent JEAN CLAUDE JOUAN pour répondre à la demande des habitants du quartier.

               En 1979 l’association prend le nom de CENTRE D’ANIMATION DU VAL SOLEIL, son président est alors Monsieur Michel BENARD. En 1983 au décés de Michel BENARD, Jean RION est élu président.

               En 1984 au départ du Père Jacques SOULE remplacé par le Père Jean LABIGNE siègent au conseil d’administration trois administrateurs représentant l’association Jacques Isabelle, Georges DURAND et Dominique CHARPENTIER avec le Père LABIGNE représentent l’association Jacques Isabelle.

               En 1987 l’association du Centre d’Animation du Val Soleil achète le Domaine des Hellandes situé à Angerville l’Orcher et y construit une aire de jeux couverte qui permet de faire des activités à l’abri des variations du temps.

               Puis vinrent JEAN PAUL FAUVEL ancien Curé de la paroisse, s’est beaucoup investi dans l’Association UQUART (Union de Quartier relais Tourneville) qui était chargée des adolescents du quartier et qui a été dissoute faute de moyens financiers le 10 avril 2001 ainsi que le Père  MARCEL MAURIN actuel Vicaire Episcopal. Actuellement, ce sont Didier MARRE et Philippe AUBER (Président de l’association Jacques Isabelle) qui siègent au conseil de Val Soleil, un siège est vacant.

               En 1988 un centre social est crée avec la Protection Maternelle et Infantile, médecin, et service social sont à la disposition des habitants du quartier. C’est la réalisation d’un vieux rêve des bâtisseurs de la nouvelle Eglise Sainte Jeanne d’Arc située Place BAYONVILLIERS.

               Voici résumé en quelques lignes l’histoire du Manoir de la Paroisse Sainte Jeanne d’Arc du Havre maintenant SAINT ETIENNE DES HAUTES TERRES  qui comprend les relais de Bléville, Sanvic.

                                                                              

                                                              L'Escalier d'accés au premier étage

Association JACQUES ISABELLE (Jacques et Isabelle d'Arc parents de Jeanne d'Arc)

Si vous disposez d’informations sur ce lieu vous pouvez prendre contact avec jean.rion2@wanadoo.fr