Communauté Sainte Jeanne d'Arc LE HAVRE

15 janvier 2011

L'ancienne Eglise Sainte Jeanne d'Arc

Archives personnelles de Jean Rion ancien membre du Comité des Batisseurs de l'Eglise Sainte Jeanne d'Arc

A l'occasion des 90 ans de la Communauté Sainte Jeanne d'Arc et des 45 ans de l'Eglise Sainte Jeanne d'Arc du Havre

 

communaute_st_jeanne_arc

 

Le curé fondateur de la Paroisse Sainte Jeanne d'Arc l'Abbé Maurice LAUGIER

chanoine_laugier

Eglise ancienne rue Bossière au Havre Sanvic

    ancienne_eglise_jarc           ancienne_eglise_drapeaux      ancienne__glise_autel_modifi__1

 

            Procession 14 juillet 1946   

         14juil1946

  Procession entre le Manoir et l'Eglise en 1948 

sortie_manoir_clerg_1948          arrivee_procession_anc_eglise1948      sortie_manoir_communion31948

           sortie_manoir_communion1948              sortie_manoir_communion21948

           Un jour de communion solennelle             

famille_du_quartier_val_soleil

   Procession entre le Manoir et l'église fin année 1950

  eglise_j_arc_sortiemanoir    

Patronage dans les années 1950 (au centre le Centre de Jeunes de la Sous Bretonne)

  patronage_lerouy           sousbretonne   patronage_enfants         

 

1956 Exemplaire du journal de la Paroisse

Image1-7      Image1-9 Image1-8      Image1-10

Vous pouvez lire qu'il existait un Ciné Club dans la Salle située rue E. Duromea, il était animé par

Monsieur Jean Paul CHOPART 

  

Démolition de l'ancienne église en Février 1966

demolition_eglise_j_arc_fev_1966

Promenades Paroissiales dans les années 1959-1963

promenade_paroissiale_jumieges_1959       promenade_paroissiale_relaxe      promenade_paroissiale_cleres_1959

Cléres et Jumièges en 1959

promenade_paroissiale_eu_1963      promenade_paroissiale_en_panne_a_criel_sur_mer     promenade_paroissiale_5

        promenade_1964         promenade_paroissiale

Réunions familiales au Manoir

croquet_au_manoir_juin_1959      devant_le_manoir

 

 

 Le 24 février 2012 l'Association JACQUES ISABELLE a décidé de se dissoudre après 69 années d'une existence bien remplie entre 1943 et 2012. La création de l'école ménagère au Manoir avec soeur Raphael de Jésus, puis des centres aérés, à partir de 1966, les locaux mis à la disposition de l'Association Val Soleil avec un centre de loisirs, des centres de vacances, puis en 1989 la création du Centre Social Val Soleil pour la population de ce quartier en voie de paupérisation, en Avril 2012 décision de la municipalité du Havre de municipaliser les 5 centres sociaux du Havre dont le centre Social Val Soleil au 1° janvier 2012 avec reprise du personnel et achat des locaux de Jacques Isabelle et du Val Soleil.

Ainsi s'achéve l'histoire de ce lieu bien connu de tous les habitants du quartier. Merci au Père LAUGIER et au Père BELLANGER pour cette vie intense au service des plus défavorisés et des habitants du Quartier, Merci au Pères Jacques SOULE et Jean LABIGNE pour leur soutien, merci à Jean Paul FAUVEL pour son investissement dans le quartier et merci également au Père MAURIN qui s'est également beaucoup occupé des habitants de ce quartier notamment au travers de l'Association UQUART. Merci à ceux qui ont soutenu toutes ces actions sur le quartier et à bientôt peut etre pour une autre histoire, car comme le disait Antoine de Saint Exupéry "l'essentiel est de créer des liens"

communaute_val_soleil

Posté par jeanrion à 15:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]


La nouvelle Eglise Sainte Jeanne d'Arc

Archives personnelles de Jean Rion ancien membre du Comité des Batisseurs de l'Eglise

jacques_d_arc         communaute_st_jeanne_arc          isabelle_rom_e    

Jacques d'Arc (père de Jeanne d'Arc)                                                 Isabelle ROMEE (mère de Jeanne d'Arc)   

1962 début du projet

depart_eglise_j_arc     eglise_j_arc_150219623         

Une partie du Comité des Batisseurs à Criquetot l'Esneval   

   Comit_Batisseurs_Criquetot1961

des membres du Comité des batisseurs Mrs BULTEL, R.RION, R.FUSS, P.TOLLEMER, J.BLONDEL, MARETTE

Vente de vignettes au profit de la construction

eglise_j_arc_timbres   eglise_j_arc_timbres1

 

Une fête pas comme les autres en Octobre 1964

unefetepascommelesautres_oct1964

Articles de la presse locale

eglise_j_arc_27071964          eglise_j_arc_9071964            chantier_eglise_ferier_64             

eglise_j_arc_poutres

1882 - 1982

LE PERE M. LAUGIER ET LE VAL SOLEIL

Rétrospective et Avenir!...

Il y a cent ans, naissaient l’homme et le quartier. Venu au monde le 26 Août 1882,à St Aubin lès Elbeuf, le Père Maurice Laugier était prêtre depuis quatorze années lorsqu’il accepta la responsabilité de fonder la paroisse-Ste Jeanne d’Arc au Havre Sanvic. C’était en 1920.

Le quartier du Val Soleil comptait alors quelques 3000 habitants. Jardins ouvriers et petits pavillons se partageaient paisiblement le terrain disponible, au pied du Fort de Tourneville qui demeurait alors zone de manœuvres militaires. Dans les cabanes de jardin, abritant outils et parfois jardiniers, on venait le dimanche avec le repas et les enfants, pour passer une journée ”à la campagne". La loi Lou­cheur permit à bien des familles ouvrières de construire là leur domicile.

Depuis 1909, une chapelle de secours, construite sur un terrain donné par Mr Guillard, était desservie par les prêtres de St Denis de Sanvic dont les Pères Boissey et M. Begouen Demeaux. Dédiée à la Bienheureuse Jeanne d’Arc, elle rassemblait chaque dimanche les fidèles du quartier pour la célébration eucharistique.

Ces chrétiens vont tout de suite accueillir leur nouveau curé, leur premier curé! Ils vont former avec lui, dans ce quartier qui se peuplait lentement mais sûrement, la nouvelle paroisse Ste Jeanne d’Arc. Les demoiselles du ”Clos Ste Anne”, recueillant dans leur maison de la rue Léon Duplessy des orphelines et des fillette délaissées, seront les premières assistantes paroissiales.

Tout ce qui peut permettre à des personnes de se rassembler est encouragé : des humbles travaux de sacristie aux groupes-de réflexion et de formation, en passant par la ”schola” - un peuple qui chante n’est-il pas un peuple qui espère? - Des cercles d’études vont naître ainsi que la ”milice chrétienne des jeunes filles” Des enfants se retrouvent dans l’association de 1’ Enfant Jésus, qui deviendra la Croisade Eucharistique ( aujourd’hui, le M.E.J.)

Homme de Foi agissante, le Père Laugier veut être disponible a toute la population, pratiquante ou non. Sa vie, fondée sur la célébration eucharistique, veut être un appel à servir. Pour lui, prier, ce qui ne veut pas dire rabâcher, c’est se tourner vers ce Dieu qui vient au devant de l’homme, et ne cesse de nous envoyer au service des hommes. A une époque où les catholiques se souciaient trop peu de la Pa rôle de Dieu, il invitait chacun à la méditation de 1’Evangile; et les réunions commençaient par un "partage" autour de l’évangile. Il savait que, dans le Christ, 1’ Homme et Dieu ne font plus qu’un inséparablement.

Mais le quartier se transforme, et bientôt apparaît le premier immeuble: le Parc d’Or. Il faut alors agrandir l’église et les salles. Un groupe artistique se forme qui permet d’organiser des représentations théâtrales. En essayant de boucler un budget qui s’accroît, ne faut-il pas en même temps former des jeunes, épanouir des adultes?

Les activités se multipliant.,, l’acquisition de l’ancienne ferme Lachèvre, qu’ il faut restaurer, va, permettre d’ouvrir de nouveaux locaux. Au cœur d’un grand terrain ombragé, où les enfants s’ébattent le jeudi, le ”Manoir” va commencer un long service qui n’est pas terminé. L’arrivée des Sœurs de St Aubin sera d’un précieux secours .

Avant l’existence officielle de 1’Action Catholique, tous les groupes sont orientés vers 1’Apostolat dans leur quartier ou leur lieu de travail. Un jeune sera prêt, dès 1927, à lancer au Havre la J.O.C. ( Joseph Cochard).

En 1933, c’est une Mission qui est organisée avec les Pères Franciscains.

Mais pour entrer en communication avec une population qui ne cesse de s’accroître, c’est un bulletin paroissial: ” Le Val Soleil” ,qui servira de lien. Les immeubles en effet se multiplient, ruë de la Cavée verte et rue Louis Blanc. Distribué à toutes les familles, le bulletin est parfois occasion de conversation entre gens différents qui, se connaissant mieux, apprennent à s’estimer. Que l’on vienne ou non à 1’église, chacun ne fait-il pas partie de la famille humaine?

Cependant, l’église de la rue Bossière est souvent trop petite, malgré les aménagements. Le Conseil Paroissial et 1’ Association ”Jacques Isabelle” nouvellement fondée ( dénomination venant des prénoms des .parents de Jeanne d’Arc: Jacques d'Arc et Isabelle Romée ) se penchent sur la question.« Construire une nouvelle église?

Oui il le faut. La Municipalité accepte de vendre un terrain à Bayonvilliers.

Des plans sont tirés, des dons sont versés, des dallas sont achetées (elles cons­tituent le sanctuaire de la., nouvelle église).Mais la guerre éclate; et ces dalles attendront 25 ans au Manoir.

Dans 1’épreuve la communauté serre les coudes. Entraide et partages s’approfondissent. Les nouveaux arrivants, plus rares mais aussi plus isolés, ont droit d’être accueillis comme les autres. Oh! bien sûr, comme dans toute organisation, il arrive qu'on s’accroche, et les caractères ne sont pas tous faciles; mais une ambiance familiale existe réellement, étonnant ceux qui passent.

C’est à cette époque que le Père Blandin, alors aumônier d'Action Catholique, aidera à la naissance du mouvement "Ames Vaillantes” dans le quartier, avec des élèves et jeunes enseignantes des Ormeaux qui se forment à la Centrale. Et 1!Archevêché de Rouen enverra le vicaire souhaité depuis longtemps. Plusieurs prêtres se succéderont, apportant leurs idées, et leurs aptitudes personnelles. Tous ne vont pas toujours marcher dans le même sens. Un même acte de Foi n’oblige pas tout le monde à-penser et agir de manière identique. Le Père Laugier n’a-t-il pas des idées trop avancées? Ne laisse-t-il pas trop de responsabilités aux chrétiens laïcs? Malgré les tensions, le Père Laugier laissera chacun exercer librement son ministère, même lorsque les conceptions seront divergentes.

La guerre n’étouffera pas la vie intense de la paroisse. L’inquiétude et la peur des bombardements feront place enfin à la détente. Le quartier a été épargné dans la ville meurtrie« Mais il y a tout de même quelques victimes dont un jeune séminariste ( Charles Liot)

La reprise avec ceux qui s’étaient réfugiés hors du Havre et les nouveaux venus se fera lentement. En attendant de pouvoir reconstruire une église ( il faudra 50 fois plus d’argent qu’avant la guerre!) un baraquement sera monté sur le terrain, pour donner une salle de réunion plus grande.

Les H.L.M. de Tourneville sortent de terre et le Père Laugier connaît la souffrance du pasteur qui ne pourra jamais plus connaître tout le monde; et cela d’autant plus que la population est mouvante en ces logements collectifs. Comment s’enraciner si l’on n’est là que quelques mois ?

Avançant en âge, le Père Laugier pense à partir. Plusieurs fois, Mgr Martin refusera son départ. Il assumera son ministère jusqu’en 1960. Faisant confiance de plus en plus à celui qui deviendra son successeur, le Père Laugier laissera au Père Ch. Bellanger, qui collabore avec lui depuis bientôt vingt ans, une église à construire et une communauté vivante, capable d’en assumer la charge.

Avant de "Passer de ce monde au Père" dans la Foi au Christ ressuscité, le Père Laugier aura la joie d’être présent à l’inauguration, de la nouvelle église; c’était le 2 Mai 1965. Le 14 Juin suivant, il mourra et son corps sera inhumé dans la nouvelle église.

1882 - 1982 Nous pourrons bénir le Seigneur, cent ans après la. naissance de Maurice Laugier, prêtre qui a su rayonner l’espérance et qui faisait confiance à l’homme. Nous chanterons ensemble 1’Eucharistie du Samedi 8 Mai prochain à 19 H. en la fête de Sainte Jeanne d’Arc, nous souvenant de lui, et professant notre Foi commune au Christ Sauveur de 1’Homme.

Le Père Charles Bellanger présidera la concélébration et donnera l’homélie.

Le Nom du Père M. Laugier sera donné à une aire de jeux couverte, édifiée sur le terrain du Manoir. L’inauguration officielle de cette Salle est fixée au vendredi 30 Avril, à 17 h. 30, au 12 de la rue Horace Vernet.

L’Association du Centre D’Animation du Val Soleil regroupe aujourd’hui des  foyers dynamiques et compétents. Elle tient à poursuivre la Mission de Service, dans l’esprit du Père Laugier. Elle manifeste sa. reconnaissance à celui qui a marqué leur enfance et leur jeunesse. VIVRE ET SERVIR, C'EST TOUT UN!

Jacques SOULE

Le 2 Mai 1965 Bénédiction de la nouvelle Eglise Sainte Jeanne d'Arc

eglise_j_arc_2051965      eglise_j_arc_2051965_2_modifi__1       

 

eglise_j_arc_inter_netb              eglise_j_arc_exter_netb

                  

eglise_j_arc_inter_couleur              eglise_j_arc_inter_couleur_autel

« Car cette Eglise, aussi simple qu'elle entende se présenter, aura sa personnalité. L'architecte n'a pu consentir à construire un grand édifice sans âme. Par la toiture s’appuyant solidement  sur la façade et l'angle Nord-Ouest et s'élevant peu à peu pour culminer à l’angle Sud-Est il a voulu suggérer la lente montée de l'homme vers l'Infini Amour. Par les vitraux composés de verres teintés étudiés pour permettre à la lumière de chanter pour les yeux, il a voulu faire éclater la joie des cœurs ardents de Charité. Par l'autel sobre et beau avec sa table de pierre et par la grande croix au Christ expressif qui fait corps avec lui, il a entendu rappeler que la vie ne peut triompher de la mort sans le sacrifice consenti par amour, que le bien ne peut l'emporter sur le mal sans l'effort tenace des individus et des sociétés. Par les poutres d'une harmonieuse audace en bois lamellé et collé dont les courbes contrarient ici la froide rigueur du béton, il a voulu affirmer que la technique la plus moderne peut aider l'homme à s'élever au dessus de soi-même. »

 

Charles Bellanger Curé bâtisseur de l’Eglise Sainte Jeanne d’Arc mai 1965

 

 

Calendrier Paroissial

calendrier_paroisse_041965

Article de Presse sur l'ancienne Chapelle

eglise_j_arc_ancienne

1972

Sans_titre_1

             


Rayonnement de la Communauté dans le quartier Val Soleil

la cour et le réfectoire du Manoir en 1977

la_cour_en_1977    refectoire_1977   

                        26 juillet 1978                 6 septembre 1979                  

26juillet_1978                  6sept1979

27 avril 1982                    4 mai 1982                  18 décembre 1983

27_avril_1982          4_mai_1984         18_decemb_1983 

29 mai 1984

29mai_1984

15 septembre 1984

15_sept_1984

12 décembre 1991

12decemb_1991                     12decembre_1991

 


 

Si vous possédez des archives pour compléter ce blog merci de me les faire parvenir

Blog de la solidarité dans le diocèse http://www.lehavreaide.canalblog.com

 

 

 

 

 

«

Posté par jeanrion à 17:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 septembre 2012

Nouveau Brochure Communauté Ste Jeanne d'Arc

Une brochure vient de paraitre en nombre limité adressez vous à :

Jean RION Président de Val Soleil

jean.rion@orange.fr

Si vous souhaitez participer au financement d'une sortie familiale qui sera organisée par le centre social, le prix de cette brochure est de 10€. Merci

Elle retrace la vie de la Communauté Sainte Jeane d'Arc au Havre Sanvic de 1920  à 1974 à travers des articles parus dans le journal de la Communauté

Posté par jeanrion à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2014

Le MANOIR ex Centre Social Val Soleil

HISTOIRE DU "MANOIR" DE LA FERME DU VORNIER

Propriété de l'Association JACQUES ISABELLE

Achetée par la Ville du Havre en Octobre 2012

 

                         Situé au 12 rue Horace Vernet 76620 LE HAVRE

              Situé sur la commune de Sanvic, commune très ancienne qui aurait été bâtie, bien avant l’an mil par une colonie saxonne. Au XVI° siècle, les protestants y avaient élevé un temple qui, lors de la révocation de l’Edit de Nantes, en 1685, fut démoli par la jeunesse havraise. L’église actuelle, bâtie en 1867 dans le style roman, remplace l’édifice bâti au XI° siècle. L’illustre archéologue, l’abbé Cochet, mort en 1875, est né sur le territoire de cette commune, dans la portion dite du Bas Sanvic, annexée au Havre en 1852. Après cette annexion Sanvic ne comportait plus que 1400 habitants. De belles maisons de campagne, élevées depuis, ont accru la population. Son industrie de briques, tuiles et carreaux qui avait lieu autrefois sur les terrains incorporés au Havre (ancienne rue des tuileries aujourd’hui rue Guillemard) a été transportée sur les falaises de Bléville. Un chemin de fer funiculaire (inauguré le 19 août 1890, fonctionne à l’aide d’un câble qui fait descendre une voiture alors que l’autre monte) permet aux voyageurs se rendant du Havre à Sanvic de s’épargner une ascension pénible pour atteindre le sommet du coteau d’Ingouville.

              Le quartier du Vornier est placé à la limite Est de Sanvic et au Nord du Fort de Tourneville. Il s'appelait autrefois le Hornier. Il existait une propriété que l'on a qualifiée prétentieusement le château du Vornier (architecture du 17° siècle) elle appartenait à la famille Lestorey de Boulongne* (résidence d'été). *Lestorey de Boulongne négociants établis au Havre 16 rue Dauphine, avait reçu de Louis XV ses lettres d'ennoblissement. Deux petits-fils de celui-ci morts à Sanvic dans la propriété du Vornier. 1)Benjamin Lestorey de Boulongne mort le 24.03.1800 à 37 ans et 2) Marie Prosper Lestorey de Boulongne né au havre le 16.02.1756, négociant, membre du Conseil Général de la Préfecture et juge au tribunal de commerce du Havre mort en 1809. La propriété passe ensuite à Benjamin-Etienne Lestorey de Boulongne, demeurant à Boulogne.

J'ai consulté en 2006 votre site internet. J'y ai trouvé à l'époque un historique détaillé du "manoir " de la ferme du Vornier (sic). Il me semble que vous avez arrété de mettre en ligne ces informations depuis que ce centre de vacances (ou de loisirs ?) a été repris par la Ville du Havre.Or je me permets de vous informer que ma mère s'appellait Marie Louise Lestorey de Boulongne. Sa famille s'est établie au Havre au 18° siècle en venant de la région de Honfleur.Benjamin Etienne Lestorey de Boulongne était mon arrière grand père. selon vos informations il habitait Boulogne. Pour moi il habitait principalement Paris. En outre la terre de Boulongne est située à Englesqueville en Auge.Famille de METZ information transmise par Monsieur Regis de Metz

              Lotissement du Vornier ou du Val Soleil: rues du Vornier, Val Soleil, Cavée Verte, Ampère, habitat pavillonnaire briques et ardoises. En 1910, le lotisseur F. Tamarité met en vente les terrains dits du Val Soleil, les lotissements dits du Vornier, du Grand Clos ou de Tourneville ont été réalisés entre 1919 et 1924 autour de la ferme du Vornier, dont la plus grande partie du clos-masure et les terrains agricoles ont été lotis par le même lotisseur. L'association syndicale du lotissement est crée en 1931, date à laquelle ce dernier comprenait 116 maisons d'habitation d'habitations familiales sur sol naturel abritant 360 habitants. Ce lotissement est représentatif du peuplement du plateau par lotissements autour des fermes et de leurs terres entre 1910 et 1930 constituées de maisons individuelles ou jumelées au milieu d'une parcelle en jardin ou en cour. Il offre la particularité d'avoir une chapelle dédiée à Sainte Jeanne d'Arc construite en 1909 sur un terrain appartenant à l'église de Sanvic. En 1920 cette chapelle dite du Val Soleil paroisse est située rue Bossière. Elle sera remplacée par une nouvelle église place Bayonvilliers construite entre 1963 et 1965 sur les plans de l'architecte Deschenaud.

               Le lieu dit « MANOIR » 12 rue Horace Vernet 76620 LE HAVRE a été acheté la ferme dite "Lachévre", sur le cadastre de 1826 "ferme du Vornier" en 1926 par le Père LAUGIER pour la somme de 50.000 Francs de l’époque. Cette même année il y installe une école ménagère sous la direction des Sœurs de saint AUBIN dont Sœur RAPHAEL. Les bâtiments agricoles sont dispersés dans un clos entouré d'un talus planté. Une grande partie du terrain dit cour masure a été loti, seul le logis ferme et son jardin potager ont été réservés. Un préau a été construit dans les années 1950. Les matériaux sont pan de bois-essentage en ardoises, 1 étage et des combles.

               Dans les années 1938 diverses activités sont crées, la bibliothèque, le patronage pour les filles, celui des garçons derrière l’église Sainte Jeanne d’Arc de l’époque qui se situait rue Bossière.

               Le 11 mars 1943 le Père LAUGIER fonde l’association Jacques Isabelle (parents de Jeanne d’Arc Jacques et Isabelle) dont le but est :

« l’administration d’œuvres scolaires et postscolaires ainsi que des œuvres de prévoyance, d’assistance et de bienfaisance en faveur des enfants, des malades, des vieillards, des pauvres dans la paroisse ».

               En 1960 le Père LAUGIER se retire ainsi que les sœurs, le Père BELLANGER successeur du Père LAUGIER habite le Manoir.

               De juillet à octobre 1963 les chiffonniers d’Emmaüs utilisent les locaux. Fin 1963 les sœurs reviennent.

               En 1966 l’association du Centre Aéré du Val Soleil est crée par le Père BELLANGER, le 26 avril pour être précis, le but de l’association est : « aide aux familles particulièrement celles des classes laborieuses Perfectionnement de l’éducation physique et morale des enfants par la pratique de la vie en plein air et d’activités communautaires au sein de garderies, colonies de vacances etc… »

               En 1967, le premier investissement de l’association est le petit local en entrant à gauche dans la cour.

               En 1970 un bail est signé entre les associations Jacques Isabelle et Val Soleil jusqu’en 2010 afin de garantir l’utilisation des investissements de la Caisse d’Allocations Familiales du Havre qui aide l’association Val Soleil. En compensation la Paroisse peut utiliser les locaux et les salles qui sont mises à sa disposition gratuitement, en échange, le Val Soleil paie les impôts, taxes électricité, chauffage etc..

               Le logement de Monsieur LEMPERIER est garanti jusqu'à la fin de ses jours.

               En octobre 1978 le Val soleil met en place un permanent JEAN CLAUDE JOUAN pour répondre à la demande des habitants du quartier.

               En 1979 l’association prend le nom de CENTRE D’ANIMATION DU VAL SOLEIL, son président est alors Monsieur Michel BENARD. En 1983 au décés de Michel BENARD, Jean RION est élu président.

               En 1984 au départ du Père Jacques SOULE remplacé par le Père Jean LABIGNE siègent au conseil d’administration trois administrateurs représentant l’association Jacques Isabelle, Georges DURAND et Dominique CHARPENTIER avec le Père LABIGNE représentent l’association Jacques Isabelle.

               En 1987 l’association du Centre d’Animation du Val Soleil achète le Domaine des Hellandes situé à Angerville l’Orcher et y construit une aire de jeux couverte qui permet de faire des activités à l’abri des variations du temps.

               Puis vinrent JEAN PAUL FAUVEL ancien Curé de la paroisse, s’est beaucoup investi dans l’Association UQUART (Union de Quartier relais Tourneville) qui était chargée des adolescents du quartier et qui a été dissoute faute de moyens financiers le 10 avril 2001 ainsi que le Père  MARCEL MAURIN actuel Vicaire Episcopal. Actuellement, ce sont Didier MARRE et Philippe AUBER (Président de l’association Jacques Isabelle) qui siègent au conseil de Val Soleil, un siège est vacant.

               En 1988 un centre social est crée avec la Protection Maternelle et Infantile, médecin, et service social sont à la disposition des habitants du quartier. C’est la réalisation d’un vieux rêve des bâtisseurs de la nouvelle Eglise Sainte Jeanne d’Arc située Place BAYONVILLIERS.

               Voici résumé en quelques lignes l’histoire du Manoir de la Paroisse Sainte Jeanne d’Arc du Havre maintenant SAINT ETIENNE DES HAUTES TERRES  qui comprend les relais de Bléville, Sanvic.

                                                                              

                                                              L'Escalier d'accés au premier étage

Association JACQUES ISABELLE (Jacques et Isabelle d'Arc parents de Jeanne d'Arc)

Si vous disposez d’informations sur ce lieu vous pouvez prendre contact avec jean.rion2@wanadoo.fr

Posté par jeanrion à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]